Derniers communiqués du Comité international

Des militantes pour les droits des femmes en Afghanistan en tournée dans dix villes d’Europe du 5 au 30 juin !

Soyons nombreuses et nombreux à les accueillir ! [Communiqué n°5 du CIDFA] Hasina Sadet et Ranna Amani sont deux militantes afghanes engagées dans la défense des droits des femmes et dans le soutien au Mouvement spontanée des femmes afghanes, qui organise les manifestations et la résistance des femmes et des jeunes filles contre les mesures discriminatoires du régime des talibans. Du 5 au 9 juin et du 26 au 30 juin, elles animeront des réunions publiques dans dix villes d’Europe : à Marseille et Metz (France), Bruxelles et Liège (Belgique), Erfurt et Berlin (Allemagne), Lisbonne (Portugal), Bilbao (Espagne), Turin (Italie) et Genève…

Lire la suite

Communiqué de presse

Reconnaître les talibans, c’est trahir les femmes et la démocratie ! [Communiqué n°4 du CIDFA] Mouvement spontané des femmes afghanes, 19 avril 2023.  Le Mouvement spontané des femmes afghanes (SMAW) condamne fermement les récentes déclarations de la secrétaire générale adjointe des Nations unies, Amina J. Mohammad, donnant son feu vert à la reconnaissance du régime taliban. Ces déclarations sont celles d’un lobby visant à offrir son soutien aux talibans et ainsi trahir l’humanité, la démocratie et la science. Les talibans ont derrière eux une longue histoire de haine et d’oppression des femmes, qu’ils traitent comme des citoyennes de seconde zone et…

Lire la suite

L’Élysée répond

[Communiqué n°4 du CIDFA] Comité international pour la défense des femmes afghanes, 11 avril 2023.  Le 28 décembre 2022, à la demande des militantes du Mouvement spontané des femmes afghanes (SMAW), une douzaine d’élues, de militantes et militants politiques et syndicaux se sont adressés par courrier à Emmanuel Macron lui demandant d’être reçus. Nous lui demandions en particulier de pouvoir lui transmettre la liste des cinquante femmes militantes menacées de mort par le régime des talibans que la France se doit d’accueillir inconditionnellement au nom du droit d’asile et des meilleures traditions de la Révolution française. Nous venons de recevoir, datée…

Lire la suite

Ne laissez pas d’autres manifestantes être elles aussi emprisonnées et assassinées !

[Communiqué n°3 du CIDFA] Mouvement spontané des femmes afghanes, 18 janvier 2023, Kaboul, Afghanistan. Le 15 janvier 2023 à Kaboul, Mursal Nabizada, militante pour les droits des femmes et ancienne députée au Parlement afghan, a été assassinée chez elle par un « inconnu ». Son jeune frère de 17 ans a également été blessé. Après le retour au pouvoir des talibans en août 2021 et la dissolution du Parlement afghan, elle avait démissionné et vivait à Kaboul. Elle critiquait le régime des talibans pour sa politique anti-femmes, obscurantiste et antidémocratique. Elle soutenait le Mouvement spontané des femmes afghanes, qui combat pour l’éducation, le travail, la liberté…

Lire la suite

La présence des femmes dans la ville sans un mahram* est interdite

Chaque jour, les talibans réduisent un peu plus l’espace public autorisé aux femmes. Ahmad Shah Dinparast, le gouverneur taliban de la province de Ghor, a donné l’ordre à la police de ne plus laisser les femmes parcourir la ville sans un mahram. Après avoir déjà interdit aux femmes et aux jeunes filles d’aller à l’école et à l’université, dans les parcs et les bains publics, de travailler dans les institutions du gouvernement et dans les ONG, ils essayent désormais d’empêcher les femmes d’aller chez le médecin ou au marché.  Le gouverneur taliban a insisté sur le fait que pour qu’une…

Lire la suite

Campagne « De la maison à la rue pour renverser les talibans »

Ces derniers jours, des manifestantes de différentes provinces d’Afghanistan ont lancé une campagne intitulée « De la maison à la rue pour renverser les talibans » contre le régime misogyne et despotique des talibans. À cause de la répression brutale, les femmes doivent faire entendre leurs voix auprès des médias et des personnes de différentes manières. Elles ont réalisé des vidéos où, à visage couvert, elles ont écrit sur des tableaux leurs slogans et leurs revendications :  👉 « J’étais étudiante. Mais parce que je suis une femme, je n’ai plus le droit d’aller à l’université. » 👉 « Je suis une journaliste, mais je n’ai…

Lire la suite

Loading…

Something went wrong. Please refresh the page and/or try again.

Le comité international de défense des femmes afghanes est constitué

Nous, déléguées à la Conférence internationale des femmes travailleuses du 29 Octobre 2022…

Nous, déléguées à la conférence internationale des femmes travailleuses, tenue le 29 octobre 2022, ayant reçu le message du Mouvement spontané des femmes afghanes adressé à notre conférence, décidons de nous constituer en comité international de défense des femmes afghanes qui manifestent contre le régime.  Ce message fait état des persécutions dont sont victimes les femmes afghanes de la part du régime des talibans et aussi des protestations et manifestations de femmes organisées contre ces attaques.  Nous décidons de faire connaître largement le message de nos sœurs afghanes dans nos pays respectifs et, en particulier, les six demandes qui figurent en…

Le message du “Mouvement spontané des femmes afghanes” à la conférence internationale des femmes travailleuses (28 octobre 2022, Kaboul)

Aujourd’hui, les femmes afghanes vivent sous le régime le plus misogyne, où elles sont privées de tous leurs droits humains et civils. C’est pour cette raison que les militantes afghanes ont formé leur propre mouvement de protestation après l’instauration du régime taliban en août 2021. Ce mouvement a organisé des manifestations de femmes dans les villes de Kaboul, Jalalabad, Hérat, Mazâr-e-Charîf et Bâmiyân avec les slogans (pain, travail, liberté).  Lorsque les femmes protestent et manifestent contre la violation de leurs droits, la police talibane les réprime brutalement, les bat et les menace de prison et de mort (…).  Les services…

Ont constitué le Comité international de défense des femmes afghanes…

Algérie : HAFSI NadiaAllemagne : ALBERT Lara, membre de Die Linke, syndicaliste IG Metall ; SCHADE Vera, membre de Die LinkeBelgique : AIME Emilie, enseignante ; DARMONT Eléonore, étudiante ; K. Olga, travailleuse socialeBénin : GNONLONFOUN Liliane, syndicalisteChili : LAPERTE Marcela, Mouvement indépendant pour les droits du peuple (MIDP)État espagnol : MARTIN Reme, retraitée, militante ouvrière États-Unis : BACCHUS Natalia, assistante de la présidente du Syndicat des enseignants de Baltimore (Maryland)* ; DIAMONTE Brown, présidente du Syndicat des enseignants Baltimore Teachers Union (AFT, AFL-CIO) (Maryland)* ; KHONSARI Niloufar, avocate et militante pour les droits des travailleurs immigrés ; KNOX Lisa, avocate, militante pour les droits des travailleurs immigrés…

 

Je rejoins le Comité international
de défense des femmes afghanes

 

Up ↑

%d bloggers like this: